La présidente : Renée Hulan est professeure dans le département de langue et littérature anglaises à Saint Mary's University. Auteure de Northern Experience and the Myths of Canadian Culture (MQUP 2002), Canadian Historical Writing: Reading the Remains (Palgrave 2014), et Climate Change and Writing the Canadian Arctic (Palgrave 2017), elle a collaboré avec Donald Wright en assurant la co-rédaction de la Revue d'études canadiennes (2005-2008). Elle est rédactrice de Native North America: Critical and Cultural Perspectives (ECW 1998) et Aboriginal Oral Traditions: Theory, Practice, Ethics (Fernwood 2008) en collaboration avec Renate Eigenbrod.

Secrétaire/Trésorier : Kevin Spooner est professeur agrégé au program d'études nord-américaines et au département d'histoire de Wilfrid Laurier University et ancien coordinateur du program d'études nord-américaines. Sa recherche porte sur l'histoire de la politique étrangère canadienne, plus précisément sur la contribution canadienne au maintien de la paix international et le rôle du Canada dans le monde entre 1940 et 1960. Il travaille en ce moment sur l'impact de la décolonisation sur les relations canado-africaines.

Membre à titre personnel : Jaime Yard enseigne au département d'anthropologie et de sociologie au Douglas College à New Westminster, Colombie-Britannique. Elle enseigne des cours introductoires en anthropologie sociale et culturelle, sexualité et genre, et écologie politique. Elle a été amenée à étudier l'anthropologie et les études canadiennes pour, entre autres, mieux comprendre les expériences qu'elle a vécues en tant que participante à un échange Jeunesse Canada Monde entre Terre-Neuve et la Jamaïque. Après avoir complété un baccalauréat en anthropologie de l'université Simon Fraser, elle a travaillé dans le secteur communautaire avant de faire ses études de deuxième et troisième cycles en anthropologie à l'université York. En 2013, sa thèse doctorale, qui s'intitule « Working Natures: An Ethnography of Love, Labour and Accumulation on the British Columbian Coast » a reçu deux prix pour la meilleure thèse en études canadiennes : le premier a été attribué par le Réseau d'études canadiennes et le second par l'université York (prix Barbara Godard). Elle est excitée de faire partie du conseil d'administration du RÉC.

Représentant des étudiants et étudiantes aux cycles supérieurs : Gemma Marr est doctorante dans le programme de production de littérature de l’Université Carleton à Ottawa. Ses travaux portent sur les représentations des genres et de la sexualité dans la littérature des provinces canadiennes de l’Atlantique, avec le rôle de la famille et de la résidence familiale dans la fiction contemporaine comme axe privilégié. Gemma a occupé le poste de vice-présidente des finances de la English Graduate Student Society à l’Université Carleton, en plus de rédiger des critiques littéraires pour Atlantic Books Today. Elle a très à cœur d’appuyer ses pairs et de faire entendre les voix de la communauté étudiante universitaire. En outre, elle est enchantée de pouvoir collaborer avec le Réseau d’études canadiennes.

Ancienne Présidente : Andrea Beverley est professeure adjointe à l'Université Mount Allison où elle enseigne dans le programme d'études canadiennes et le département d'anglais. Avant d'entrer en poste à Mount Allison, elle a complété son doctorat en études anglaises à l' Université de Montréal. Ses intérêts de recherche portent sur les écrivaines canadiennes, la littérature et le féminisme au Canada, les archives littéraires, les zines et la culture indépendante. Elle travaille présentement sur un projet de recherche subventionné par le CRSH portant sur la conférence Women and Words/ Les femmes et les mots, qui a eu lieu à Vancouver en 1983.